Publicités, réseaux sociaux, youtubeurs, qui nous influence réellement?

Tout comme les formes de travail ont évolué avec le développement du télétravail ou l’augmentation du nombre de travailleurs indépendants, les façons de communiquer ont également été bouleversées avec l’émergence d’Internet et du développement des réseaux sociaux.

Avant, une entreprise utilisait l’affichage et les publicités sur les médias pour sa  stratégie de communication. Aujourd’hui, la génération Z est lassée des publicités promotionnelles et du marketing de masse. Elle préfère écouter les conseils d’un influenceur. Les entreprises s’adaptent à ces évolutions et travaillent autour du marketing d’influence digital. Je vous en dis plus dans cet article.

Les internautes se tournent de plus en plus vers les influenceurs qu’ils respectent sur le web et les réseaux sociaux. Ils apprécient leur sélection des marques et suivent leur opinion. Pour une définition plus complète, cliquez ici . Les influenceurs sont des ambassadeurs des marques et des relais d’informations. Certains sont des célébrités, mais pas que… Les micro-influenceurs sont de plus en plus présents sur la toile, ils sont plus accessibles pour les entreprises et leur prise de parole est plus crédible pour leur communauté, qui leur fait davantage confiance. Si vous êtes actifs sur les réseaux sociaux comme Instagram ou YouTube, vous suivez peut-être des influenceurs sportifs, ou reconnus dans la cuisine ou la mode. Ils apportent des conseils à toutes les personnes qui les suivent sur le vêtement à acheter ou le produit à prendre après un effort au travers de vidéos. C’est avec ces micro-influenceurs que les marques travaillent.

 

Le marketing d’influence : quels avantages pour son entreprise?

Le marketing d’influence n’est pas quelque chose de nouveau, mais le développement des outils de diffusion comme Instagram, Facebook, Twitter ou YouTube permettent d’échanger rapidement avec sa communauté. Les marques doivent aujourd’hui innover et utilisent le marketing digital comme stratégie de communication en travaillant avec des personnes influentes sur le web et les réseaux sociaux. Les avantages sont multiples : amélioration de leur image et de leur notoriété, mise en valeur leurs produits et / ou services, création de contenu pour leur site internet et leurs réseaux sociaux. Le marketing d’influence leur permet de développer et d’engager leur communauté. Mais attention, c’est à vous de bien déterminer vos acheteurs potentiels et d’identifier des influenceurs avec une audience similaire. Prenons l’exemple de Khulan Agency qui utilise la plateforme de vidéos YouTube.

 

Le statut Ambassadeur s'est démocratisé avec les réseaux sociaux, il ne faut plus être une star de cinéma pour être influenceur. 



Les youtubeurs, des nouveaux influenceurs

Sur YouTube, les influenceurs sont auteurs d’une chaîne sur laquelle ils publient régulièrement des vidéos. Ils peuvent proposer du placement de produit ou des recommandations. Dans le premier cas, ce sont souvent les célébrités qui font défiler le produit durant une vidéo. Dans le second cas, les influenceurs réalisent des vidéos de tutoriels pour leur communauté. Les marques travaillent avec des micro-influenceurs pour envoyer un message à une communauté ciblée. Simon Peterolff, co-fondateur de Khulan Agency, a proposé des vidéos de tutoriels pour la société 3as racing. “ Le but des tutos était d'apporter le côté "service". Les gens achètent sur le site et nous leur montrons comment utiliser les produits. En même temps nous mettons en avant certains produits pour inciter les gens à acheter. Les tutos apportent de la visibilité mais aussi du chiffre d’affaires.” En parallèle, Khulan Agency a mis en place un programme d’ambassadeurs pour la même entreprise. “ Il y a différents types d'ambassadeurs pour les entreprises : un sportif de haut niveau, un youtubeur, un influenceur via ses réseaux sociaux. Le statut Ambassadeur s'est démocratisé avec les réseaux sociaux, il ne faut plus être une star de cinéma pour être influenceur. Avec 3as racing je gère une dizaine d'influenceurs en tout genre sur les réseaux Instagram, YouTube et Facebook. Ils peuvent parler d'eux ou uniquement de moto. En 4 mois, avec cinq influenceurs, nous avons développé un chiffre d'affaire de 70000 € avec une centaine d’euros investis. “

Pour en savoir plus sur le marketing d’influence digital, rendez-vous le mardi 5 mars pour le prochain déjeuner de La Station. Simon Peterolff échangera avec vous autour de la plateforme de vidéos YouTube. Inscrivez-vous ici.

 

Partager