Des formations autour du numérique accessibles à tous pendant la période de confinement !

 Chômage partiel, télétravail, mi-temps, est-ce qu’il ne faut pas profiter de ce temps libre pour apprendre de nouvelles choses et pour monter en compétences ? Et si c’était le moment de vous former ? Avez-vous pensé à suivre des conférences, des tutoriels et améliorer vos faiblesses ? Pour ceux et celles qui ont besoin d’accompagnement pour les outils et usages numériques, Google et Pop School proposent en ce moment des formations accessibles à tous. On vous en parle dans cet article ! 

formations en ligne

 

Des ateliers numériques accessibles à tous ! 

Renforcer votre visibilité sur internet grâce au référencement naturel, utiliser les réseaux sociaux et créer du contenu, découvrir les outils numériques pour travailler à distance, découvrir les bonnes pratiques pour naviguer sur internet en toute sécurité, voici les thématiques abordées dans les Ateliers Numériques Google. Les coachs Google se déplacent dans les différentes régions de France tout au long de l’année pour animer des ateliers autour du numérique, comme ils l’ont fait le 23 septembre dernier à La Station. Mais tout a dû être stoppé avec la crise sanitaire actuelle. “ Malgré le confinement, nous avons eu à cœur de poursuivre nos formations dédiées au numérique et de les rendre accessibles à tous. Le contexte actuel renforce d'autant plus notre engagement auprès des territoires. De cette conviction, est née une contribution inédite au sein de Google Ateliers Numériques : le programme de formation 100% Live.” nous explique Amanda Xayasombath, en charge de la communication de Google Ateliers Numériques. Ces formations sont gratuites, avec une programmation d’ateliers qui change toutes les semaines. Pour les entrepreneurs qui ont un besoin bien spécifique, les coachs Google proposent également des conseils personnalisés en visioconférence, pour vous accompagner dans le développement de votre activité professionnelle.Il existe également des ateliers parents/enfants autour des fondamentaux du codage. Découvrez ces différentes formations ici

 

Des formations à distance prises en charge par l’Etat !

Tout comme Google, Pop School a constaté que certaines personnes manquaient cruellement de formations aux outils et usages du numérique. Son équipe propose aux entreprises qui ont une activité réduite ou totalement arrêtée des formations courtes pour leurs salariés (7 jours maximum). Sept grandes thématiques sont abordées : initiation aux outils du numérique, communication digitale, e-commerce, développement web, cybersécurité et protection des données, Ux Design, gestion de projet ou encore agriculture connectée. Des formations sur-mesure sont également proposées. Comment ça fonctionne ? En cas de sous-activité prolongée, voire d’arrêt total de l’activité, votre entreprise peut bénéficier du dispositif FNE Formation. La formation est ensuite financée par l’Etat de 100% des coûts pédagogiques sans plafond horaire en faisant une demande auprès de la DIRECCTE. En contrepartie, l’employeur doit s’engager à maintenir dans l’emploi le salarié formé pendant cette période de formation. Toutes les entreprises sont éligibles : il n’y a ni critère de taille, ni de secteur d’activité. Tous vos salariés, à l’exception des salariés en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation, sont éligibles, indépendamment de leur catégorie socio-professionnelle ou de leur niveau de diplôme. 

Pour avoir plus d’informations sur les formations proposées et sur les démarches, renseignez-vous auprès de Pop School, et pour la prise en charge des formations pour les salariés en activité partielle, lisez cet article.

 

Comment se forment les stationautes ?  

D’autres professionnels de la formation interviennent toute l’année sur des plateformes dédiées, comme Fun Mooc ou Open Classroom. On s’est demandé si les coworkers de La Station utilisaient leur temps libre lié à une baisse d’activité pour se former. Voici quelques témoignages :

Marie Matte, Architecte Paysagiste et fondatrice de l’agence Pando :
Depuis le début du confinement, la BGE propose des formations en visioconférence. Certaines sont gratuites pour les personnes qui sont en couveuse, d’autres sont payantes. J’ai suivi l’une d’entre elles “Réseaux sociaux niveau 3”. Pendant deux demi-journées, le formateur BGE nous a appris à  gérer les publicités payantes dans les médias sociaux. Cela m’a beaucoup plu, et le format visioconférence me permet de m’organiser plus facilement entre ma vie professionnelle et ma vie familiale. J’aimerais pouvoir le réutiliser par la suite, si les formations ne sont pas sur Saint-Omer. “ 

Elisabeth Smagghe, Généalogiste, paléographe et fondatrice d'Actes & co :
Tous les centres d’archives sont fermés en ce moment, je ne peux plus faire mes recherches. Je profite donc du confinement pour travailler mon anglais. Je vais sur Duolingo une heure par jour pour réapprendre les bases de cette langue. L’objectif est de développer ma clientèle internationale. J’essaie également de développer une compétence très en vogue dans le milieu de la généalogie “la généalogie génétique". C'est une nouvelle branche du métier qui se développe énormément dans les pays anglo-saxons. C’est assez compliqué de se former à cette discipline. Il n’existe pas de plateforme dédiée, c’est surtout de la documentation sur des sites spécialisés (dont certains sont en anglais) et de la documentation papier (ouvrages de référence). Le temps libre subi par ce confinement n'est pas une aubaine mais presque, cela me permet de travailler sur ces deux éléments. Je ne serais pas bilingue ni spécialiste de la généalogie génétique à la fin du confinement mais j'aurais déjà bien décortiqué le problème et pourrais peut-être le proposer à ma clientèle de manière officielle d'ici septembre, alors que je n'espérais pas le faire avant deux années.” 

Fred Benoit, Cofondateur de Votre voyage de noces :
"Je profite du confinement pour me former à WordPress, l’outil avec lequel a été créé notre site internet. Même si ce système a été, parait-il, vulgarisé, il n'est pas facile d'accès. Je me suis donc inscrit sur Udemy, site de formation reconnu sur lequel j'ai une formation de neuf heures, que je suis à mon rythme en mettant en application sur mon site. “ 

Et vous, comment vous formez-vous ? Comment occupez-vous votre temps libre pendant ce confinement ? Venez en parler avec nous lors de nos Meet-ups en visio.