Un incubateur à La Station : première promotion en 2023 !

Incubateur, accélérateur, couveuse, pépinière d’entreprises, hôtel d’entreprises, centre d’affaires… on peut facilement se perdre dans la terminologie. On fait le point sur le projet d'incubateur porté par La Station : objectif, calendrier, contenu… c’est parti !

incubateur2

Quel est le rôle d’un incubateur de projet ? 

Quand on se lance dans un projet innovant, on n’a pas de produit (pas encore), pas d’équipe (ou alors très réduite), pas toujours les fonds nécessaires pour financer la R&D et on doit conquérir un marché qui n’existe pas. Ce constat est vrai quel que soit le projet innovant dont il est question : nouveau produit, nouvel usage, nouveau processus… 

 

Le niveau de risque est au maximum puisque tous les voyants sont rouges dans la phase amont du projet. C’est l’objectif d’un incubateur de “dérisquer” le projet. 

Un projet innovant ne s’appréhende pas du tout comme un projet de création d’entreprise classique. Il y a des phases dans la construction du produit qui sont très spécifiques : itérations avec les clients, phase Bêta, validation de concept. Les stratégies de conquête aussi sont différentes quand les canaux de distributions sont web ou simplement multiples. La vitesse d’exécution des stratégies est également très importante. Le financement classique ne peut répondre, il faut utiliser d’autres méthodes qui s'apprennent. 

 

Un incubateur : former, accompagner, coacher les porteurs de projets

Six à 9 mois pour tester et faire évoluer son projet, sécuriser les premiers financements, participer à quelques concours pour la visibilité, travailler les questions juridiques, écrire un pacte d’associés, conclure ses premières ventes, recruter une équipe, penser à l'international dès le démarrage, comprendre l’écosystème régional… 

En règle générale, une promotion de créateurs est formée et un espace de travail commun est proposé. A Saint-Omer, c’est à La Station que seront hébergés les créateurs, qui deviendront des Stationautes coworkers. Une personne clé occupera la fonction de “startup manager” et aura en charge la mise en œuvre du programme, le choix des formateurs, l’identification des coaches et l’accompagnement au quotidien. 

Un point essentiel de l’accompagnement visera à s’inspirer de méthodes de gestion de projets en phase avec l’innovation. En particulier, la méthode Lean Startup est souvent promue pour allier vitesse et qualité d’exécution avec deux principes phares : 1/  trouver rapidement un business model viable (une startup est une organisation provisoire) et 2/ S’appuyer - pour y parvenir - sur une méthode qui place en premier la question de l’expérimentation et de l’écoute des utilisateurs. 

incubateur1

 

Quels porteurs de projets innovants ? 

Tout le monde ne peut pas prétendre à intégrer un incubateur : un comité d’engagement est généralement chargé de sélectionner les projets, selon plusieurs critères : niveau de maturité (de la simple idée au projet déjà bien structuré), domaine sectoriel (numérique, e-commerce, agriculture, finance, industrie…), potentiel de croissance. 

La définition choisie pour la dimension “innovante” compte aussi beaucoup dans la philosophie de l’incubateur. Les définitions de l’innovation peuvent varier d’un écosystème à un autre : innovation de produits, innovation d’usage, innovation de rupture, innovation technologique, innovation de processus… La littérature est abondante sur le domaine et chaque incubateur peut se déterminer en fonction de ces grandes catégories. 

 

En 2023, le Pays de Saint-Omer et La Station se placent aux côtés des acteurs de l’écosystème français de l’innovation. 

Euratechnologies, 1kubator, Euramaterial, Blanchemaille, Plaine Image… sont les principaux outils d’incubation en métropole lilloise. D’autres incubateurs ou accélérateurs ont récemment émergé dans le cadre régional de la politique REV 3 co portée par la région Hauts de France et la Chambre régionale de commerce et d’industrie. En France, beaucoup d'Écoles ou d'universités ont créé leur incubateur : EDHEC, EM Lyon, Telecom Sud Paris… Les liens avec le monde de la recherche sont également au centre de nombreux dispositifs d’incubation afin d’accompagner toutes les initiatives dites de transfert de technologies. Des initiatives telles que celle de CEA Tech permettent aussi d’accompagner les projets les plus avancés. Enfin, il peut y avoir une assez grande porosité entre les outils d’accompagnement et les solutions de financement. Par exemple, le Village by CA est une initiative du Crédit Agricole visant à accompagner des startups et les services sont déployés dans de nombreuses métropoles en France.